Aller au contenu principal
EN

Présidentielle française : un dispositif multimédia en prise avec le terrain

Portraits des 11 candidats à l’élection présidentielle française. © JoëL SAGET / Eric FEFERBERG / AFP

La campagne de l’élection présidentielle française s’annonçait pleine d’incertitudes et de rebondissements, elle n’a pas déçu. Tout au long de cette séquence de près d’un an, élections primaires comprises, l’AFP, du service politique aux bureaux régionaux, et dans tous les métiers, s’est mobilisée pour fournir une couverture riche et innovante, principalement tournée vers la réalité du terrain.

« Le dispositif a été conçu en tenant compte des enseignements du Brexit et de l’élection de Donald Trump, des chocs que les médias n’avaient pas vu venir et qui ont provoqué une réflexion au sein de notre rédaction », souligne Jean-Luc Bardet, le directeur France de l’Agence. « Cela nous a confortés dans l’idée d’être encore plus sur le terrain, d’apporter des clés de compréhension et de lutter contre les fausses nouvelles. » La priorité a été donnée aux préoccupations et aux attentes des Français pour le quinquennat à venir, captées lors de reportages multimédias dans l’ensemble des régions. L’AFP est allée à la rencontre des citoyens dans le cadre de son projet « Qu’attendent les électeurs ? » : six témoignages diffusés chaque jeudi pendant six semaines et portant sur un large éventail de thématiques.

« Il s’agissait d’offrir une palette aussi représentative que possible de la population en interviewant des Français dans leur environnement : une infirmière dans un hôpital, un agriculteur au milieu de ses champs, un restaurateur devant son établissement, un ouvrier de Whirlpool, une mère de famille nombreuse, un cadre sup, un retraité, un SDF, … Tous avec leur carte d’électeur à la main », précise Jean-Luc Bardet. Une fois diffusés, les 36 textes et photos ont été réunis dans une infographie interactive.

À l’initiative de ce projet très visuel, le département photo s’est aussi distingué par sa série de portraits des candidats. « Tous ont été photographiés en studio par notre spécialiste Joël Saget, à l’exception d’Emmanuel Macron, qui a été pris en meeting par Eric Feferberg », explique Olivier Morin, rédacteur en chef photo France. « Ces clichés ont tourné partout en France et à l’étranger. A chaque fois que des médias évoquaient la campagne, ils utilisaient nos portraits qui ont fait vraiment la différence », observe-t-il, saluant cette expérience réussie d’images posées.

Une autre nouveauté de cette couverture est venue du datajournalisme : l’Agence a constitué une base de données interne spécifiquement consacrée à l’élection. Créée en septembre 2016 à l’occasion de la primaire de droite, elle s’est enrichie au fil des semaines pour rassembler, au total, quelque 5 000 propositions de candidats. Un instrument essentiel pour la réalisation de papiers d’analyse ou d’infographies et pour la vérification rapide des déclarations, notamment lors des débats.

« Notre idée était de créer un outil de travail transversal pour la rédaction et une base au contenu triable pour l’élaboration d’applications interactives », explique Vincent Drouin, adjoint à la cheffe du département documentation multimédia. « La première de ces applications a été lancée pour le premier tour de la primaire de droite. En cliquant sur la photo des candidats, l’utilisateur pouvait comparer les programmes sur différents thèmes clés. » De nombreuses autres suivront, des programmes des candidats à la primaire socialiste puis à la présidentielle jusqu’au bilan de François Hollande en passant par des quiz ludiques sur chacun des scrutins.

Passé l’élection, cette base de données reste opérationnelle. « Elle est évolutive », note son maître d’oeuvre. « Elle peut permettre, par exemple, de savoir si Emmanuel Macron tient ou pas son programme », dit-il, rappelant que l’outil peut aider au fact-checking.

Un fact-checking à l’oeuvre avec le projet CrossCheck de lutte contre la propagation de la désinformation en ligne. Cet outil collaboratif, auquel s’est associée l’AFP, aura permis de démonter les ressorts de 67 informations douteuses qui circulaient sur les réseaux sociaux.

Jean-Luc Bardet

Jean-Luc Bardet

Directeur France

Olivier Morin

Olivier Morin

Rédacteur en Chef Photo France

Vincent Drouin

Vincent Drouin

Adjoint au Chef du Département de la Documentation Multimédia